Un atelier de métallurgie du Moyen-Âge découvert à Champigneulles (54)

Publié le 02 octobre 2013 à 06h00, mis à jour le 02 octobre 2013 à 15h11
fouille_inrap.jpg
© FTV Lorraine / F. Bobet
Thierry Pernin

De septembre à mi-octobre 2013, des archéologues de l'Inrap mène une fouille sur le site de Bellefontaine, en amont de la construction d'un deuxième réservoir d'eau par la mairie de Champigneulles.

Fouille de Champigneulles

Au cours de cette fouille archéologique, les chercheurs de l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), en collaboration avec deux spécialistes en sidérurgie ancienne du CNRS (Centre national de la recherche scientifique), étudient les vestiges d'un site de production de fer des XIIIe-XVe siècles, période durant laquelle un bond technologique a révolutionné le secteur.

Fouille à Champigneules
Une équipe d’archéologues de l’Inrap mène actuellement une fouille à Champigneulles.

 

Cette découverte est importante, selon l'Inrap, car peu de vestiges d'activité sidérurgique de cette époque ont été étudiés.


La fouille se situe dans le val Saint-Barthélémy, probablement l'un des premiers sites lorrains où les nouvelles techniques de mécanisation hydraulique et de production de fonte ont été mises en oeuvre.

L'atelier du Moyen-Âge

L'équipe d'archéologues a mis au jour un atelier organisé en deux parties : d'un côté la production de fer et de l'autre la gestion des déchets. Dans cette partie se trouve un crassier, un monticule d'environ trente mètres de long et quinze mètres de larges qui contient les résidus issus de la fabrication du métal.

Six fours à usage différents ont été identifiés sur le site. Des bas-fourneaux, qui ont servi à la réduction du minerai lorrain, la minette, afin de le transformer en fer. Ce dernier était retravaillé, avec des passages successifs du foyer de forge au martelage, pour aboutir à un bloc de fer forgeable.

Aucune trace de production d'outils finis en fer n'a été repérée sur le site pour l'instant.